12.09.2014

EN visite à la base aérienne du Plan de Roques

IMG_8666.JPG

visite ccff 08 2014.JPG

En ce dernier vendredi du mois d’août, le comité communal des feux de forêts Armissanais accompagné du président Audois des C. C. F. F. Yves Oberlé, s’est rendu à  la base aérienne du Plan de Roques à l’invitation de l’armée de l’air et cela afin de mieux connaître le fonctionnement, tout particulièrement du radar TRAC 2400 qui domine le massif de la Clape, monument militaire impressionnant depuis le bas avec ses trois majestueux et énormes piliers en bêton.

Ce groupe a été reçu avec gentillesse par le commandant de la base aérienne le capitaine Gérard Féraud et le sergent Edouard Debuiche, technicien spécialiste radar 2280.

Une fois arrivé en haut par l’ascenseur qui se trouve dans un des piliers nos visiteurs, ce fut pour découvrir tout un matériel de grand précision où l’informatique y est reine, afin que le radar fonctionne continuellement, celui-ci fait des rotations de 6 tours par minutes, possède une envergure de 13 mètres de diamètre, pèse 6 tonnes et il a une couverture de 400 kms, soit de Bordeaux à l’Italie en passant par Lyon et au sud de Barcelone, c’est dire son importance.

Le capitaine Féraud nous a appris que sur la base E A R (élément air rattaché) 944 travaillent 70 militaires, il y en a bien moins que quelques années en arrières mais pour assurer les mêmes missions au profit de la défense aérienne, lorsque le service militaire était obligatoire plusieurs Armissanais firent en partie « leur service » là haut, mais aussi pour ce qui s’en souviennent, bon nombre de rugbymen des clubs de Lézignan, du Racing ou de Béziers, c’était une époque, car ensuite ces soldats étaient logés tout comme les militaires professionnels à la caserne Montmorency à Narbonne.

Ce qui fut impressionnant c’est tout ce matériel informatique, ses énormes émetteurs et la grande précision pour faire tourner la « machine » si l’on peut dire, ce qui est également impressionnant lorsque on fait le tour à l’extérieur en haut du radar c’est le point de vue magique sur la plaine Narbonnaise et au-delà et surtout la vue imprenable sur la mer.

                                La base va avoir cinquante ans

Il y eut beaucoup de questions de la part des visiteurs, tous les avions sont détectés, il faut voir les milliers de points qui sont sur l’écran de visualisation. Mais si l’un ne décline pas son identité lorsque on le lui demande, l’alerte est déclenchée et l’avion est alors identifié en visuel, tout comme lorsqu’un avion perd sa navigation, une assistance est alors demandée et l’avion est aidé pour rejoindre un aéroport. En revanche, le radar qui se trouve sur la falaise de Leucate assure la surveillance des abords maritimes.

En fait, il s’agit d’une grande surveillance tant pour les aéronefs civils ou militaires dans tout l’arc méditerranéen, d’ou l’importance de protection de cette grand région de notre pays.

Cette base aérienne située sur le Plan de Roques aura 50 ans l’an prochain. Pour sa création, après l’achat de plusieurs ha de garrigues en 1965, des travaux furent entrepris pour arriver maintenant à un outil militaire des plus performants. Le capitaine Féraud nous indiqua que cela donnerait lieu certainement à une belle commémoration et une journée portes ouvertes où les élus de notre région et le public serait convié à participer.

Voila ce que nous pouvions dire sur cette très intéressante visite qui enchanta l’équipe du comité des feux de forêts Armissanais de la base aérienne E A R 944 du plan de Roques.

 

Les commentaires sont fermés.