12.02.2015

C C F F Jean Pérez aux commandes

1884038580.JPGAinsi donc un changement dans le fonctionnement du  comité communal des feux de forêts car dorénavant c’est l’élu Jean Pérez qui est le premier responsables du C. F. F. F. Armissanais.

Il faut savoir que cette association existe depuis de nombreuses années et sont des plus efficaces, consiste à tourner dans la Clape des villages de Vinassan, Salles d’Aude et Armissan pour une surveillance éventuelle de départ de feux dans le massif et avertir le Codis, mais pas que cela, les équipes qui tournent de fin juin jusqu’à mi – septembre font de la prévention  afin de faire respecter la Clape site classé rappelons le. N’oublions pas que par deux fois rien que sur le commune Armissanaise durant les été 2010 et 2012 pratiquement 500ha sont parties en fumée, tout particulièrement des pins une véritable désolation.

                                                  Avec un Dangel

Donc durant la période estivale, il n’est pas rare de rencontrer au détour d’un chemin un véhicule tout terrain de couleur jaune, un Dangel propriété du département, deux bénévoles à bord en tenue orange, surveillent par équipes qui se relèvent et cela de 12h à 20h souvent jumelles rivées devant les yeux, allant vers les touristes qui se promènent dans le massif, leur donnant un dépliant expliquant ce que l’on peut faire durant les promenades et surtout ne pas faire, leur demandant par exemple de ne pas fumer, que se soit par vent nul ou forte tramontane, car souvent l’été la Clape est sèche.

Le véhicule tout terrain est bien équipé, avec une radio en contact permanant avec le P C forêts, mais également ayant à l’arrière une citerne d’eau de 500 l munie d’une pompe pression afin si cela se présentait d’intervenir pour éteindre un départ de feu.

Jean Pérez, nous expliqua que les bénévoles locaux sont assez nombreux au village, nous annonçant le nombre de 38 dévoués, lorsque c’est le tour de « tourner » pour Armissan cela arrive une fois chaque trois semaine.

Chaque année, à tour de rôle les municipalités des trois villages reçoivent pour un bon repas tous ces amis protecteurs d’une grande superficie de la Clape, l’an passé en novembre ce fut au tour d’Armissan de recevoir, quant à l’assemblée générale annuelle départementale des C. c f. f que préside le Sallois Yves Oberlé celle-ci aura lieu le 21 février prochain à Marcorignan, soyons sur qu’une bonne délégation du village y sera représentée. 

 

12.09.2014

EN visite à la base aérienne du Plan de Roques

IMG_8666.JPG

visite ccff 08 2014.JPG

En ce dernier vendredi du mois d’août, le comité communal des feux de forêts Armissanais accompagné du président Audois des C. C. F. F. Yves Oberlé, s’est rendu à  la base aérienne du Plan de Roques à l’invitation de l’armée de l’air et cela afin de mieux connaître le fonctionnement, tout particulièrement du radar TRAC 2400 qui domine le massif de la Clape, monument militaire impressionnant depuis le bas avec ses trois majestueux et énormes piliers en bêton.

Ce groupe a été reçu avec gentillesse par le commandant de la base aérienne le capitaine Gérard Féraud et le sergent Edouard Debuiche, technicien spécialiste radar 2280.

Une fois arrivé en haut par l’ascenseur qui se trouve dans un des piliers nos visiteurs, ce fut pour découvrir tout un matériel de grand précision où l’informatique y est reine, afin que le radar fonctionne continuellement, celui-ci fait des rotations de 6 tours par minutes, possède une envergure de 13 mètres de diamètre, pèse 6 tonnes et il a une couverture de 400 kms, soit de Bordeaux à l’Italie en passant par Lyon et au sud de Barcelone, c’est dire son importance.

Le capitaine Féraud nous a appris que sur la base E A R (élément air rattaché) 944 travaillent 70 militaires, il y en a bien moins que quelques années en arrières mais pour assurer les mêmes missions au profit de la défense aérienne, lorsque le service militaire était obligatoire plusieurs Armissanais firent en partie « leur service » là haut, mais aussi pour ce qui s’en souviennent, bon nombre de rugbymen des clubs de Lézignan, du Racing ou de Béziers, c’était une époque, car ensuite ces soldats étaient logés tout comme les militaires professionnels à la caserne Montmorency à Narbonne.

Ce qui fut impressionnant c’est tout ce matériel informatique, ses énormes émetteurs et la grande précision pour faire tourner la « machine » si l’on peut dire, ce qui est également impressionnant lorsque on fait le tour à l’extérieur en haut du radar c’est le point de vue magique sur la plaine Narbonnaise et au-delà et surtout la vue imprenable sur la mer.

                                La base va avoir cinquante ans

Il y eut beaucoup de questions de la part des visiteurs, tous les avions sont détectés, il faut voir les milliers de points qui sont sur l’écran de visualisation. Mais si l’un ne décline pas son identité lorsque on le lui demande, l’alerte est déclenchée et l’avion est alors identifié en visuel, tout comme lorsqu’un avion perd sa navigation, une assistance est alors demandée et l’avion est aidé pour rejoindre un aéroport. En revanche, le radar qui se trouve sur la falaise de Leucate assure la surveillance des abords maritimes.

En fait, il s’agit d’une grande surveillance tant pour les aéronefs civils ou militaires dans tout l’arc méditerranéen, d’ou l’importance de protection de cette grand région de notre pays.

Cette base aérienne située sur le Plan de Roques aura 50 ans l’an prochain. Pour sa création, après l’achat de plusieurs ha de garrigues en 1965, des travaux furent entrepris pour arriver maintenant à un outil militaire des plus performants. Le capitaine Féraud nous indiqua que cela donnerait lieu certainement à une belle commémoration et une journée portes ouvertes où les élus de notre région et le public serait convié à participer.

Voila ce que nous pouvions dire sur cette très intéressante visite qui enchanta l’équipe du comité des feux de forêts Armissanais de la base aérienne E A R 944 du plan de Roques.

 

11.10.2013

comité des feux de forêts : protecteurs de la nature

Patrouilleurs locaux une réception méritéeIMG_7556.JPG

Il est des bénévoles qui sans bruit mais avec sérieux, tournent en été de fin juin à la fin septembre pour prévenir des éventuels départs de feu dans nos garigues et pinèdes de la Clape et cela avec un véhicule tout terrain les après midi et cela en deux équipes de deux, l’une de 12h à 16h, l’autre jusqu’à 20h

Une partie de la superficie du massif est ainsi  en surveillance  par des volontaires femmes et hommes sur les territoires  de nos trois villages que sont Salles d’Aude, Vinassan et Armissan étant et qui sont en contact radios durant leur tournée avec les services incendies Audois. Qui n’a pas rencontré ce 4 / 4 de couleur jaune au détour d’un chemin du massif, ou à la sortie d’un bois, les équipiers allant à la rencontre tout particulièrement des touristes qui ne cernent pas toujours les dangers du feu par vent de « cers »  ces membres du comité des feux de forêts  les conseillant  afin de ne pas provoquer involontairement un départ de feu.

La municipalité a reçu dernièrement les bénévoles de l’équipe Armissanaise, qu’ont rejoint deux amis Belges résidant dans une autre commune, l’association que préside Stéphane Jamot c’est donc retrouvée ce soir là pour faire le point sur le bilan de cette saison, qui heureusement n’a pas connu de désastre de feu de forêt sur Armissan, mais qui malheureusement a fait des dégâts chez nos voisins de Fleury  , il est vrai que les incendies de « Plan d’Izard de 2007 et 2010 sont toujours dans les esprits des Armissanais. Le responsable local s’adressa à ces amis pour les remercier de leur engagement à tourner dans la Clape et leur demanda de participer à des formations  qui se présentent en trois phases, bien  se servir du  véhicule, et participer aux stages communaux et départemental ce dernier se déroulant à Caves, ces formations devant se faire chaque deux ou trois ans. Il fut demandé  également de bien entretenir le véhicule et de tenir à jour le carnet des patrouilleurs. Il va s’en dire que pour cette sécurité du massif, des volontaires seront toujours les bienvenus.

Quant au maire, celui-ci ne pu que féliciter tous ces bénévoles protecteurs de la Clape « vous rendez un beau service à la nature » votre travail est important ajouta t’il, car en surveillant le massif votre travail est important, afin d’éviter par votre surveillance des catastrophes causées par le feu.

Il faut ajouter que chaque année les bénévoles de nos trois communes avec leurs conjointes ou conjoints sont conviés à un repas offert à tour de rôle par village et cette année c’est Vinassan qui recevra le 18 octobre prochain.

Signalons bien sur que cette réception des patrouilleurs Armissanais se termina par un apéritif des plus méritée.

 

 

14.03.2013

Comités des feux de forêts un Dangel tout neuf

comité feux de forêts

Depuis de nombreuses années, on a l’habitude durant l’été de voir un véhicule tout terrain sillonner une bonne partie du massif de la Clape, conduit par des bénévoles des comités des feux de forêts.

Cette année, la direction départementale du territoire et de la mer (D. D T M) a mis à disposition un véhicule Dangel tout neuf tout terrain, en remplacement du précédent qui présentait des problèmes de vieillissement.

Ce nouvel outil de marque Land –Rover de couleur jaune, est équipé d’une pompe avec lance branchée à  une cuve réserve d’eau, pour si cela devenait nécessaire éteindre un début de feu, après avoir appelé par la radio de bord les services incendies.

Ce véhicule, est utilisé par les équipes des comités des feux de forêts des trois communes de la Clape que sont Salles d’Aude, Vinassan et Armissan,  véhicule qui  en fin de saison de surveillance est remisé à Armissan.

                              Trois mois à surveiller

C’est bien entendu en période d’été qu’il tourne du 15 juin au 15 septembre, chaque équipe de patrouilleur, par comité locaux, c'est-à-dire huit jours par exemple Armissan, ensuite Vinassan ou Salles, en sachant que les rotations se font l’après midi de 14 à 20h, avec une équipe de deux qui se remplacent à la conduite et possédant le permis V L en validité bien sur.

Signalons que ces bénévoles suivent des cours de formations, par exemple s’accommoder au terrain parfois pentu dans les Corbières maritimes à Caves, mais également et cela est très important aller au contact des gens lors des rotations qui se promènent dans le massif, en leur fournissant une documentation détaillé de ce qu’il faut respecter dans la Clape, ne pas allumer de feu bien sur, éviter de fumer et surtout et cela pour les conducteurs de voitures ne pas jeter de mégot par la fenêtre en conduisant, en rappelant lors de ces visites tout particulièrement aux touristes venus d’autres régions et qui bien souvent ne réalisent pas le danger d’une moindre étincelle qui peut brûler des ha de pinèdes et de garrigues , mais aussi que la Clape n’est pas un lieu fermé, que tout le monde peut profiter de sa beauté, en s’y promenant, ou pique – niquer, car on trouve en divers endroits du massif des tables et à coté des containers pour jeter les détritus de fin de repas.

Ajoutons que pour tous ces patrouilleurs bénévoles les trois municipalités à tour de rôle chaque année les remercient de leur dévouement bien mérité en leur offrant un bon repas ou conjointes et conjoints sont invités. 

Donc, le soir dernièrement de la réception  du nouveau véhicule à la mairie, étaient présents MM. Oberlé président départemental des comités des feux de forêts Audois, les maires de Vinassan Didier Aldebert, Gérard kerfyser et Giancarlo Cerri représentant le maire de Salles d’Aude, était excusé M. Topin directeur de la D.D T M. Chaque élu se dit heureux de posséder un tel outil performant pour protéger la Clape, et félicitèrent tous ces bénévoles de nos trois villages pour leur engagement à la protection du massif, le verre de l’amitié conclus cette réception.