09.03.2012

Ludothèque : comment parler de la mort à votre enfant

 Ludothèque l'enfant et la mort.JPG

C’est le thème qui a été abordé dernièrement à la ludothèque  dans le cadre de familles rurales, avec comme intervenant Patrick Passebosc chargé de mission. Plusieurs mamans (voir photo) étaient présentes pour apprendre comment aborder ce délicat sujet avec un enfant. Souvent selon l’orateur, les parents ont tendance à éviter cette situation pour mieux  protéger. Pourtant, il arrive un moment ou l’on ne peut reculer devant cette vérité. Comment expliquer de façon claire cette notion taboue que nous même ne maîtrisons pas ?

Cette réunion, ce déroula avec six thèmes :

Tout d’abord, à partir de quel âge l’enfant peut-il comprendre, il a été dit que vers trois quatre ans celui-ci commence à s’y familiariser avec la perte d’objets, ses aînés lui apprennent ce qu’est faire le deuil de quelque chose, selon ce rapport la non existence du Père Noël par exemple.

Comment répondre à ces questions :

Tout d’abord  « maman c’est quoi la mort » selon l’orateur il est inutile de dire à un enfant que cette situation est temporaire et lui annoncer que  l’être décédé ne reviendra pas, ce dialogue entre lui et vous devrait permettre un début de réflexion. De quelle manière lui annoncer le décès.  Par exemple le lui dire rapidement, le mensonge doit être totalement exclu.

Quant à assister à l’enterrement, de nombreux psychologues conseillent que l’enfant assiste aux funérailles, se serait le meilleur moyen de faire ses adieux à une personne disparue selon eux.

M. Passebosc expliqua aux mamans présentes, qu’il faut aider l’enfant au mieux à surmonter un décès (cela se comprend)  lui expliquer qu’il n’y est pour rien, éviter aussi de le laisser seul dans son chagrin, en multipliant les instants de détente ou des sorties, par contre il fut expliqué que si votre enfant le souhaite, une visite régulière sur la tombe du défunt peut être d’un grand réconfort.

Il est également conseillé, en cas de détresse insurmontable de se faire aider, si le gosse refuse la compagnie des autres enfants ou à des troubles de sommeil entre autres,  pour dépasser ce blocage l’aide d’un psychothérapeute s’avèrera nécessaire.

Voila ce qui s’est discuté ce jour là avec des mères de familles qui ont été intéressées par ce sujet délicat, certes mais important, ou chacun adultes mais aussi enfants est un jour confronté.

Ludothèque ouverte tous les mercredi de 10h à 11h 30 au groupe scolaire à coté de la cantine.

27.02.2012

Ludothèque : les journées de l'info

Dans le cadre de familles rurales et des journées de l’info 2012, aura lieu une réunion sous forme d’échanges et témoignages à la ludothèque au groupe scolaire, (à coté de la cantine) le mercredi sept mars de 10h à 10h 45 avec pour thème « comment les enfants parlent-ils de la mort » cette réunion est ouverte à tout public et gratuite.

Les intervenants seront Philippe Martin chef de service de l’ADSEA et Patrick Passebosc chargé de mision et prévention santé.

Pour en savoir plus s’adresser à Familles rurales à Carcassonne tel. 04 68 71 49 78