28.04.2010

Les calvaires inaugurés et bénis

inauguration calvaires 21 04 10 020.jpg

inauguration calvaires 21 04 10 013.jpginauguration calvaires 21 04 10 024.jpg

Moment important pour la conservation de notre patrimoine ancien, que l'inauguration après travaux de nos deux calvaires à l'entrée du village sur la départementale allant vers la ville.

En effet, il y avait du monde, face à notre « muraillasse » au calvaire ce mercredi 21 avril, le maire Gérard Kerfyser et bon nombre d'élus, présents également qu'il faut féliciter  pour leur réalisation, l'équipe de Narbonne Insertion accompagnée de son responsable de chantier Jean Georges Sigwalt qui a réalisé avec goût ce travail.

Etaient présent également à cette inauguration, pour la PLIE  M. Lionel  Roesch directeur,  pour Narbonne insertion Mme Annette Gertsch gestionnaire, MM. .Michel. Boubis directeur, Michel Déola trésorier, également présent, M. Jean Jacques Fauré conservateur délégué aux antiquités et objets d'arts de l'Aude, ajoutons la présence de l'abbé de Soos et de M. Raymond Alquier accompagnateur liturgique et bien sur plusieurs enfants du catéchisme et leur catéchiste Mme Christine Climent.

Tout ce monde se retrouva à l'ossuaire de la muraillasse pour écouter tout d'abord une intervention du maire dont voici de larges extrait « aujourd'hui nous inaugurons une opération symbolique de sauvetage du patrimoine et de mise en valeur de la culture locale par son histoire. Ce calvaire près du mur de St Pierre que nous appelons familièrement la Muraillasse.

Remontons le temps, plus précisément au IX siècle où l'on trouve une première chapelle prés de la source du domaine de Cazeneuve et qui fut auparavant un temple dédié à Jupiter » Le maire continua son intervention en signalant « au XIII siècle est élevé la grande église de St Pierre du lac commune aux paroisses d'Armissan et Vinassan, un prieuré est attenant à cette église qui dépend de l'abbaye de Lagrasse.

Mais voila, le fils du Roy d'Angleterre appelé « le prince noir »pille la ville basse de Carcassonne, ravage le bourg de Narbonne, ces mercenaires incendient et pillent le prieuré de St Pierre du lac, les habitants du village se regroupent au château primitif dont on retrouve la trace au château -vieux au centre du village actuel, les Armissanais utilisent la chapelle du château qui sera ensuite l'église St Etienne actuelle.

Découvertes de sarcophages et ossements

L'histoire ne s'arrête pas là, derrière la Muraillasse la très vielle vigne qui a remplacé le bâti est arraché en vue de replantation, le défonçage du sol permit la mise à jour de sarcophages en pierre et des ossements d'où le calvaire juste en face, en fait un ossuaire ou ont été regroupés les restes mortels exhumés de temps à autres lors des labours. Le maire terminant son allocution par cette phrase « merci encore une fois à l'équipe de Narbonne Insertion de nous  de nous avoir aidé à restaurer cet endroit chargé de sens, qui nous relie directement à nos ancêtres.

Bénédiction du prêtre

Puis ce fut face à une assistance recueillie qu'officia l'abbé Jean de Soos, qui après avoir béni le calvaire rappelant  « le christ qui mourut sur la croix nous aide la notre quotidiennement » et terminant par un « notre père » reprit par l'assistance  mais cela ne s'arrêta pas à ce calvaire puisque il y eut un arrêt à celui à l'entrée du village lui aussi restauré, là également quelques mots du maire et bénédiction par l'abbé, puis dans le cadre des réalisations visite à l'escalier installé par la même équipe qui permet depuis le lotissement Prade 2 de rejoindre l'ancien chemin de Fleury ( voir article du 24 avril ) ensuite tous ce monde se retrouva à la mairie salle des mariages ou sont intervenus les deux élus Francis Carette et Marie Carmen Chenot ainsi que M. Fauré qui parlèrent des nombreux objets faisant la richesse de notre patrimoine, cela bien sur ce termina par le verre de l'amitié.

09:00 Publié dans mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : calvaires