19.02.2015

Route de Langel interdit de doubler

Interdit de doublerIMG_9256.JPG

Voila maintenant quelques mois, une bonne amélioration pour circuler en sécurité a fait que la commune a décidé de faire installer en entrant de chaque coté sur la route un panneau  « Langel  commune d’Armissan » et donc vitesse à 50kms h au plus, ce lieu dit par sa traversée devenant ainsi une rue du village, puis les services départementaux ont mis en place des bandes rugueuses toujours avec le but de faire ralentir les automobilistes.

Dernièrement, l’équipement a mis en place une ligne continue, donc interdit de doubler dans cette portion de route, il va s’en dire que sur les 500m environ de la traversée de Langel, il faut respecter le 50kms h, ensuite à la sortie de chaque coté vers Vinassan ou Narbonne la vitesse maximum peut aller jusqu’à  90kms h, ce qui fait dire que « le retard » pris le long des maisons pourra être ainsi rattrapé tout en respectant le code de la route.

N’oublions pas, que chaque jour sur cette départementale dans les deux sens passent des milliers de véhicule, une route très fréquentée par un nombre d’habitants de plusieurs communes de ce coin de Clape, la plupart pour rejoindre la ville et retour.

Un plus pour les familles qui vivent à Langel, leur sécurité quotidienne mérite d’être respectée.

 

 

02.11.2014

H L M s'appellent la Garrigue et le Cers

 Les H L M le Cers seront sur la place.JPG

        

Dépose d'amiante.JPG

La garrigue ancien ateliers Laguzou.JPG

 

Ce titre aurait pu être celui du nouveau roman de ce début d’année !!! Il n’en est rien. En effet, ce ne sont que les noms des deux résidences qui vont voir le jour au centre du village d’Armissan. Le projet lancé par la municipalité lors du précédent mandat, a vu asséner les premiers coups de pioche dès le mois de septembre 2014 sur des habitations dont l’intérieur était plutôt vétuste.

Le vœu de la Mairie est de dynamiser le centre village en réalisant, dans des immeubles acquis au fil du temps, des logements accessibles aux personnes à faible revenu.

Après mise en concurrence des divers bailleurs sociaux, c’est donc avec l’Habitat Audois que le projet est mis en œuvre. Dans ces anciens logements, la Mairie garde pour son usage personnel les locaux du rez-de-chaussée, les niveaux supérieurs étant réaménagés en 7 logements à loyer modéré, cinq dans La Garrigue et deux dans le Cers, avec les places de parking associées dans la première nommée.

Le centre village est donc aujourd’hui livré au Maitre d’œuvre, l’architecte Madame Ferrié, pour les travaux de démolition qui vont grand train.

Si Le Cers constitue un chantier mineur, seuls la toiture, les planchers intérieurs et quelques ouvertures étant touchés, La Garrigue est quant à elle une opération plus conséquente, nécessitant la dépose de grandes surfaces de toitures, côté rue Brassens, le démontage de charpentes imposantes et la démolition de murs en pierre menaçant de tomber.

 

Ces opérations se sont déroulées à l’automne après les vendanges et n’ont donc pas généré de grandes nuisances. La vie du village n’a guère été trop perturbée … ….à l’exception toutefois de la stupeur de certains villageois ayant l’impression de l’envahissement du centre bourg par les martiens…en découvrant les ouvriers étrangement équipés. De fait, le plan de retrait amiante pour certaines parties du chantier prévoyait un certain nombre de mesures appliquées à la lettre par l’entreprise chargée des travaux dont notamment pour le personnel déposant les plaques de fibrociment une protection particulière.

 

L’étape suivante consistait à mettre en place les rehaussements de charpente, le renforcement et la création de planchers ainsi que la réalisation des places de parking et les façades de La Garrigue.

A l’instant où  ces lignes sont écrites, le chantier n’a guère pris de retard conséquent  et tous souhaitent que le rythme sera maintenu pour que la prochaine fête du village début août puisse se dérouler au cœur du village décoré de ses traditionnelles sabines.

11.03.2014

Un meilleur accès pour les handicapés

rampe accès M J C.JPG

Même si cela vient d’être reporté à quelques années à venir, la loi pour l’égalité des droits et des chances du 11 février 2005, impose aux communes un diagnostic des établissements recevant du public, par le biais du PAVE (plan de mise en accessibilité voierie et aménagements publics) notre commune utilise ce schéma comme le font des associations de l’agglo, par exemple pour l’accessibilité de leur patrimoine.

Ce dossier la mairie l’a reçu, qui indique les conseils des travaux à réaliser pour être en conformité avec la loi, un seul exemple depuis les trottoirs des bordures basses pour accéder aux passages piétonniers en fauteuil, des mains courantes aux rampes d’accès aux services publics etc.

Evidemment comme on nous l’indiqué en mairie, cela représente un bilan financier important qui nécessitera un étalement de ces améliorations dans le temps.

Il faut se rendre à l’évidence ce n’est pas toujours facile pour des personnes à mobilité réduite ou âgées de pratiquer le village sans risque.

Certes, déjà bon nombre d’améliorations ont été réalisées comme des rampes d’accès à la poste, la mairie ou la salle Micheu par exemple. L’an passé, les équipes de la mairie ont réalisé un passage adapté pour rejoindre plus facilement le lotissement « Prade 1 » depuis la passerelle bois face à l’avenue de la « Ricarde » et dernièrement la mairie vient de faire mettre en place une rampe d’accès à la M J C qui permettra d’entrer plus facilement à tous les bâtiments de cette association locale, sans avoir à monter des marches d’escaliers.

Tout n’est pas encore parfait, mais déjà bon nombre de situations sont  prises en compte dans notre commune, certes il y a des établissements qui mériteraient un effort pour pouvoir y entrer, car être handicapés moteur ou se déplacer avec une canne n’est certainement pas facile à vivre au quotidien, mais déjà ce qui est bien, est de pouvoir entrer sans problème  dans les lieux publics même s’il reste à améliorer.

 

 

  

01.02.2014

Montée blanche : visite de chantier

 

IMG_7852.JPG

Dernièrement, a eut lieu en présence des réalisateurs la dernière visite de chantier de la rue de la Montée Blanche un axe important des artères de notre village,.

Cette route qui était auparavant en mauvais état est terminée après plusieurs mois de chantier, actuellement une équipe de la mairie termine les derniers aménagements et ainsi tout sera remis à neuf.

Au cours de cette visite de chantier sont venus vérifier la bonne finition des travaux, tout d’abord le maire et plusieurs élus, étaient présents également, MM. Jaubert pour le conseil général, Vergnaud et Hérail de l’agglo, Marru pour la Colas et d’autres représentants de collectivités qui ont réalisé cette route.

Le maire satisfait du travail effectué fit remarquer que cet axe très fréquenté est fondamental pour la circulation dans le village, notamment pour rejoindre le groupe scolaire, entre autres habitations de ce quartier et celui du chemin des Clottes. Chacun put apprécier le bon travail réalisé par les différentes entreprises et le personnel de la mairie qui a mis en place les bordures et trottoirs colorés.

Coté dépenses, c’est le grand Narbonne qui a pris en charge et réalisé la remise à niveau de l’eau et l’assainissement 190000euros, la route elle-même a provoqué une dépense de 67000euros avec des subventions de 15000euros du département, 23000 de l’agglo, le reste de la facture revenant à la commune étant de 31340euros.

 

 

20.01.2014

Visite du président du conseil général

André Viola a noté les projets du villagevisite président conseil général 09 01 14.JPG

M. André Viola, président du conseil général de L’Aude, le 10 janvier dernier est venu en visite à Armissan dans la matinée.

Il a été reçu par le maire Gérard Kerfyser et plusieurs élus, également présent le conseiller général du canton Gilbert Pla

                               Carrefour de la Ramade

Au cours de cette visite le premier sujet abordé, fut la réhabilitation du carrefour de la Ramade dans la Clape en direction de la mer,  une modification du profil de la route avec au final une meilleure visibilité tout particulièrement sur les véhicules venant de Narbonne, ajoutons tout à coté un site communal à l’abandon, ou l’on retrouvait souvent entre autres des déchets de constructions par exemple, ainsi réhabilité cela permettra un meilleur stationnement dans un endroit agréable. Ces deux opérations ont bénéficié de l’aide départementale, mais également de la région, du DREAL et bien sur de la commune.

                                   Montée Blanche

C’est la dernière réalisation communale avec l’aide notamment entre autres collectivités du conseil général qui fut présentée au premier responsable départemental, le maire faisant remarquer que cet axe est fondamental pour la circulation dans le village, notamment pour rejoindre le groupe scolaire, entre autres habitations.

                     Circulation à     Langel

S’il est un problème important sur la commune, c’est bien la circulation sur la route qui longe le massif de la Clape depuis Langel jusqu’au carrefour de Moujan.

Il fut expliqué à M. Viola que la partie de cette route départementale sur la commune, fait que celle-ci traverse des habitations ou cinq familles habitent à « Langel » et cinq autres à « Langelet » et que cela est dangereux pour ces habitants, car il faut savoir que il y a une forte  fréquentation de véhicules comme cela nous a été communiqué, c'est-à-dire dans les deux sens 5300 vl / jour et 210 poids lourds et des pointes tout véhicules confondus jusqu’à 6554 jours, le danger vient de l’étroitesse de la route avec des bas cotés fragiles et donc des accidents matériels assez fréquents. Il faut dire que pour rejoindre la ville et tout particulièrement l’autoroute, Gruissan ou la zone de Bonne Source la facilité, fait que bon nombre d’habitants des communes voisines et bien sur d’Armissan pratiquent cet axe qui est donc très fréquenté.

Une solution immédiate va se mettre en place et réalisée avec le concours du conseil général, c'est-à-dire la création d’un hameau  « Langel commune d’Armissan » avec la limitation de la vitesse à 50kms h dans un premier temps, afin d’essayer de faire baisser celle ci dans la partie habitée.

Un autre problème également reste pour la commune, l’entretien de la voirie, car  de nombreux platanes la longent de chaque coté, cette zone deviendra ainsi urbaine comme n’importe quelle artère du village. Par contre la zone de Langelet est à ce jour non résolue.

D’autres projets importants ont été abordés au cours de cette réunion, notamment le futur lotissement « terrasses des Aspres » début des travaux 2014, mais aussi évoqué la réhabilitation et création de sept appartements en centre ville également pour cette année et la zone artisanale en continuité de celle de Vinassan, cette création étant pilotée par l’Agglo.

M. Viola a écouté et pris note des différents sujets évoqués par le maire et ses collègues du conseil municipal et a assuré la commune du soutien qui sera apporté par le conseil général.

 

 

 

 

 

 

 

19.01.2014

Du goudron pour les rues

 

 

réfection rues 01 14.JPG

Dernièrement, une équipe d’employés de la mairie a bouché dans plusieurs rues du village ce que l’on appelle souvent des « nids de poules » c'est-à-dire des trous qui ne facilitent pas la circulation que se soit en voiture ou « pédibus »

Ce travail en régie a donné lieu à déverser dans les rues onze tonnes de goudrons, qui ensuite à l’avancement du bouchage a été écrasé au rouleau, afin de bien fixer au sol le produit.

Certes, cela ne vaut pas une route refaite entièrement, mais améliore tout de même et on peut dire que ces temps ci au village, l’opération goudron est d’actualité avec notamment la rue de la Montée –Blanche refaite à neuf et une partie du début du chemin des Clottes.

Du coté de la mairie, le maire nous a signalé que très bientôt ce sont les chemins de vignes qui recevront un entretien et là ce ne sera de trop,  plusieurs qui rejoignent le vignoble de la Clape entre autres ont besoin d’une bonne réfection, car avec les engins viticoles machines à vendanger et tracteurs, es chemins soufrent et méritent un entretien afin que les viticulteurs puissent accéder dans de bonnes conditions à leurs vignes.

Légende : entretien rue des artisans

19.10.2013

La rue de la Montée Blanche remise à neuf

IMG_7559.JPGVoila maintenant un bon mois qu’un gros chantier de réfection est en cours concernant la  rue de la montée blanche jusqu’au groupe scolaire, la mairie ayant décidé de refaire cette importante artère de notre village en concertation avec l’agglo du Grand Narbonne, mais aussi ajoutons la remise à neuf d’une bonne partie du chemin des « Clottes ». Tout cela a occasionné une gène passagère la mairie s’en excuse  pour les riverains de ce quartier ouest du village et tout particulièrement  l’accès dévié pour atteindre le groupe scolaire en voiture, y compris pour les viticulteurs rejoignant le vignoble de « Trialbe » 

Mais l’enjeu est important, car il  facilitera une meilleure circulation les travaux terminés, pour cela c’est en premier la société « cathar » qui remis à neuf le réseau de l’eau et assainissement qui, sauf contrôle est reparti en principe pour dix ans de fonctionnement tranquille.

Pour ce qui est de la route de la Montée Blanche elle-même, l’actuelle verra son goudron décaissé et bien sur un tout neuf posé, un chantier  qui sera réalisé par la société « Colas » durant les vacances scolaires de la Toussaint de cette année.

Un autre chantier en même temps sera réalisé en régie par une équipe de la mairie, ce sont les trottoirs qui eux également décaissés recevront du tout neuf avec un bêton de couleur ocre teinté.

Ainsi donc, les grands axes de circulation du village auront reçu une cure de jouvence avec le chemin de Trialbe refait à neuf, tout comme l’avenue de « la Prade » en y ajoutant la rue du terrain des sports, reste dans l’avenir comme nous l’a signalé le maire à revoir les rues et impasses du village qui mériteront une attention particulière de réfection.

Donc, encore quelques jours à « souffrir » rue de la Montée blanche pour recevoir une artère toute neuve, un plus bien agréable d’une route qui méritait cet effort de réfection.

Quant au cout des travaux hors taxe ceux-ci sont :

Eau et assainissement financés par l’agglo 190000 euros

Trottoirs 6000euros

La route 67000 euros (dont subvention du conseil général de 15000euros et 23000 de l’agglo)

Donc à charge pour la commune 29000euros